Aller directement au contenu.

Intelligence artificielle

L'intelligence artificielle (IA) étudie les comportements dits «intelligents», capables de résoudre les problèmes, et vise à créer des systèmes informatiques dotés du même genre de facultés.

L'IA vise à reproduire les compétences humaines.

En l'état actuel, elle n'est pas encore comparable à l'intelligence humaine en général, car elle se limite à des processus statistiques et algorithmiques (apprentissage automatique ou machine learning).

Les applications qui peuvent être utilisées à large échelle sont rares, voire au début de leur développement (étude ou prototype).

Vue d'ensemble des projets d'IA menés au sein des administrations publiques (état: juillet 2019):

Domaine d'utilisation Administration / organisation
Agent conversationnel pour l'administration publique Ville de Saint-Gall
Agent conversationnel pour l'établissement cantonal des assurances sociales (déclaration des réductions individuelles de primes) Canton de Saint-Gall
Programme DaziT:
projet Analyse des données

Administration fédérale des douanes (AFD) (futur Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières [OFDF])

Programme DaziT:
évaluation d'une solution d'agent conversationnel

Afin de réduire les charges liées aux formalités douanières à la frontière (notamment dans le domaine du personnel), on cherche à automatiser le plus grand nombre de processus possible. À cette fin, on est en train d'évaluer une solution d'agent conversationnel.

Administration fédérale des douanes (AFD) (futur Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières [OFDF])
Arealstatistik Deep Learning (ADELE) Office fédéral de la statistique (OFS)
Automatisation du codage NOGA (NOGAuto) Office fédéral de la statistique (OFS)
Machine Learning SoSi Office fédéral de la statistique (OFS)
Contrôles de plausibilité par des techniques du machine learning Office fédéral de la statistique (OFS)

«Recrutement par algorithme pour les requérants d'asile»

Projet pilote fondé sur l'apprentissage automatique en vue d'une meilleure répartition des requérants d'asile entre les cantons en fonction du marché du travail de ces derniers. Une répartition dite «intelligente» devrait permettre d'améliorer les chances d'intégration des personnes concernées dans le marché du travail sans qu'il soit nécessaire de modifier les bases légales régissant cette répartition. L'algorithme utilisé pour le projet pilote a été développé par l'École polytechnique fédérale de Zurich, notamment. 

Secrétariat d'État aux migrations (SEM)
Agents conversationnels pour la cyberadministration: prestations de cyberadministration basées sur la reconnaissance vocale Haute école de sciences appliquées de Saint-Gall